Collections et fonds propres

Collections et fonds propres de la Société Archéologique de Bordeaux

La Société Archéologique de Bordeaux (SAB) est propriétaire de nombreuses œuvres (objets, documents et ouvrages...) acquises, depuis sa création en 1873, par legs, dons, échanges ou achats. Actuellement la majorité d’entre elles sont déposées au Musée d’Aquitaine ou, pour une moindre part aux archives départementales et municipales.

En 1906, la SAB obtient l’attribution de la porte Cailhau où elle met en place le Musée du Vieux-Bordeaux pour présenter au public ces œuvres.

Par ailleurs dans le cadre d’un partenariat avec les Sociétés savantes au niveau national et européen, la Société Archéologique reçoit les revues éditées par ces sociétés. Ces documents ainsi que certains ouvrages peuvent être consultés au siège de la société sur rendez-vous.

Le Musée du Vieux Bordeaux – Musée de la porte Cailhau (1906-1970)

(d'après l'article de Marie-France Lacoue-Labarthe publié dns La Revue Archéologique de Bordeaux, T XCII, année 2006, p. 219-256) 

 

Musées, Société Archéologique : des liens constants.

Les liens entre Société archéologique de Bordeaux (SAB) et musées sont constants depuis l'origine.

Les statuts de 1873 mentionnent parmi les missions de la Société, la possibilité d'organiser des expositions ; la deuxième version de 1910 précise que la société a vocation à organiser...des expositions temporaires ou permanentes, telles qu'un musée. D'ailleurs les conservateurs des différents musées sont déjà des membres titulaires actifs.

La Société exprime, dès ses débuts, le vœu de voir Bordeaux doté d'un monument qui put abriter et présenter les collections de la Ville.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience