Cours public Archimuse SAB 2020

"L'abbaye de la Sauve-Majeure, investie par Archimuse et la Société archéologique de Bordeaux".
Ou
Comment un projet scientifique réunissant divers intervenants est soutenu par la Société archéologique de Bordeaux et l’Union Scientifique d’Aquitaine.


Lors d’une réunion du conseil d’administration de la Société Archéologique de Bordeaux, le sujet de l’abbaye de La Sauve et l’idée d’un partenariat avec le master Patrimoine et Musées de l’Université Bordeaux Montaigne ont été votés à l’unanimité. Tout aussi rapidement la présence de l’association Archimuse s’est imposée ainsi que les possibilités de publicité par ses groupes internes médiation et documentation. Traditionnellement, les 5 à 7 séances du cours public de la Société Archéologique de Bordeaux ont lieu en février et mars, au Musée d’Aquitaine. Ce calendrier prévisionnel a pu aider à envisager un calendrier de réalisation du module pratique partageant la programmation entre les différents interlocuteurs.
L’Union Scientifique d’Aquitaine, en permettant la publication de cette expérience fédératrice soutient et encourage cette collaboration scientifique.

M.-H. Maffre, présidente Union Scientifique d’Aquitaine

 

Archimuse-Bordeaux est l’association des étudiants du master Patrimoine et Musées de l’Université Bordeaux Montaigne, qu’une vingtaine d’étudiants intègre chaque année. Ce master professionnalisant leur permet d’acquérir des connaissances sur l’histoire des musées et du patrimoine, et d’en rencontrer les acteurs. À l’issue de la première année, deux spécialités sont proposées : la régie des œuvres et la médiation de l’architecture et du patrimoine. La spécificité du cursus relève également de la réalisation d’un projet annuel de promotion porté par l’association, créée en même temps que la formation, en 2011. Depuis, un panel important de thématiques a été abordé, telles que l’ethnographie avec le projet Alter-ethno (2017-2018) ou encore l’art déco avec Vivre l’Art Déco Bordeaux-Casablanca (2018-2019), à l’occasion des cinquante ans du jumelage de ces deux villes. Ces différents projets ont été l’occasion de mettre en pratique les compétences et connaissances acquises au cours du master Patrimoine et Musées.

Pour l’année 2019-2020, l’association Archimuse-Bordeaux présente un projet de valorisation de l’abbaye de La Sauve-Majeure, en partenariat avec le Centre des monuments nationaux. Ce site, fondé en 1079, jouit d’une histoire longue de plusieurs siècles. Une saison culturelle se déroule in situ et en métropole bordelaise depuis le mois de septembre. Elle a pour nom PERSPECTIVES-Une saison autour de La Sauve-Majeure. La volonté d’Archimuse est de redynamiser le site en attirant davantage de public. Plusieurs actions à visées pédagogiques, événementielles et scientifiques sont ainsi proposées. L’association apporte à l’abbaye, avec enthousiasme et motivation, ses compétences en matière de gestion de projet, médiation, communication, scénographie, régie et documentation.

Une importante part de ce projet réside dans le remaniement du musée lapidaire de l’abbaye en un lieu d’interprétation. La nouvelle conception de cet espace, qui ouvrira en février 2020, contribuera à une meilleure appréhension du site. Il proposera une présentation des collections à travers différentes thématiques en lien avec l’abbaye et son histoire, invitant ainsi le visiteur à se questionner et à découvrir ou redécouvrir l’abbaye sous un angle qui lui est propre.
La médiation auprès du grand public représente également un enjeu majeur du projet. Dès les Journées Européennes du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019, l’association a animé un jeu de piste in situ autour d’une intrigue originale se déroulant pendant la Révolution française. Tout au long de la saison culturelle sont aussi organisés des ateliers jeunes publics et des visites tous publics, appelant à découvrir ce monument patrimonial roman, et initiant à la lecture de la sculpture monumentale.

De plus, Archimuse-Bordeaux investit l'abbaye dans le cadre de week-ends dédiés à la création contemporaine, avec la collaboration d’artistes issus de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Université Bordeaux Montaigne. Ces journées, qui se déroulent en octobre et novembre, permettront aux artistes de créer des œuvres en lien avec ce patrimoine roman et de proposer une réinterprétation contemporaine du site. Accompagnées d’une médiation permettant au public de découvrir le geste créatif contemporain, les créations in situ apportent un regard nouveau sur l’abbaye, son environnement, son histoire et son architecture. Ces œuvres inédites seront également exposées à l’Université Bordeaux Montaigne à partir du 25 novembre 2019.

Une des principales ambitions du projet d’Archimuse-Bordeaux est de faire rayonner La Sauve-Majeure sur le territoire bordelais. À cette fin, des planches historiées seront présentées sur les grilles du parc Peixotto à Talence. Mêlant collage, photographie et dessin, ces œuvres permettront de mettre en lumière le lien entre cette ville et l’abbaye, par l’intermédiaire de l’histoire des pèlerinages vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Une dernière exposition en lien avec ce projet de valorisation de La Sauve-Majeure se tiendra à l’espace Saint-Rémi de Bordeaux à partir de janvier 2020.
Enfin, l’association collabore cette année avec différents partenaires dans l’organisation d’un cycle de conférences entre La Sauve-Majeure et Bordeaux. Les thématiques traitées permettent de valoriser les connaissances actuelles sur l’abbaye, son histoire et son statut de monument patrimonial. En plus d’une table-ronde à l’Université Bordeaux Montaigne et de conférences co-organisées avec le Centre des monuments nationaux et les Amis de l’abbaye, Archimuse-Bordeaux s’associe à la Société Archéologique de Bordeaux pour consacrer à La Sauve-Majeure ses Cours Publics annuels.

À venir

9 et 10 novembre 2019 : Week-end art contemporain

19 novembre 2019 : Table-ronde à l’Université Bordeaux Montaigne avec Olivier du Payrat et Florie Allard, La gestion d’un lieu patrimonial national

Du 25 novembre au 6 décembre 2019 : exposition d’art contemporain à l’Université Bordeaux Montaigne

13 décembre 2019 : conférence d’Hervé Guiet à l’abbaye, La vie monastique du XIe au XIIIe siècles à La Sauve-Majeure, en partenariat avec les Amis de l’abbaye

13 janvier - fin février 2020 : exposition de planches sur les grilles du parc Peixotto, en partenariat avec la Mairie de Talence

Du 13 janvier au 2 février 2020: exposition à l’Espace Saint-Rémi de Bordeaux, en partenariat avec la Mairie de Bordeaux

17 janvier 2020 : conférence de Cécile Voyer à la Bibliothèque municipale de Mériadeck, Les bibles de La Sauve-Majeure

Du 20 janvier au 2 mars 2020 : Cours Publics de la Société Archéologique de Bordeaux au Musée d’Aquitaine :

20 janvier 2020 : conférence de Frédéric Boutoulle, La fondation de l’abbaye de La Sauve-Majeure
27 janvier 2020 : conférence de Christian Gensbeitel, L’abbatiale et son programme iconographique roman
3 février 2020 : conférence de Philippe Araguas, Le développement du bourg de La Sauve et de l’église Saint-Pierre
10 février 2020 : conférence de Sylvie Faravel, Le rayonnement de l’abbaye de La Sauve-Majeure au Moyen Âge
17 février 2020 : conférence de Daniel-Odon Hurel, La période mauriste à La Sauve-Majeure
24 février 2020 : conférence de Martine Boit, L’abbaye de La Sauve-Majeure à la période révolutionnaire
2 mars 2020 : en attente de confirmation, L’École normale

Février 2020 : ouverture de l’espace d’interprétation de l’abbaye de La Sauve-Majeure

Pour plus d’informations sur un événement, vous pouvez contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Article rédigé par Maylis Agreda, Corentine Stephan, Charlotte Billon et Alban Baiguini, pour Archimuse – Bordeaux.

 

 

 

 

 

Permanences et veille archéologique

Les permanences de la Société sont assurées le jeudi de 15 h à 18 h
Hôtel des Sociétés savantes, 1 place Bardineau, 3ème étage.

Téléphone : 06 63 77 03 28
Vous pouvez y laisser vos messages qui seront consultés le jeudi, ou nous joindre directement ce même jeudi aux heures de permanence.

Veille archéologique :

Téléphone : 06 63 77 03 28
On peut appeler ce numéro en cas d'alerte urgente à donner concernant un élément patrimonial menacé.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience