Pierre Sansas
Buste en terre cuite par Prévôt, 1869.

Né à Bordeaux, il devient avocat et s'engage politiquement dans le camps des républicains.
Conseiller municipal de Bordeaux en 1846 puis adjoint en 1848, il défend avec ardeur la IIe République, ce qui lui vaut d'être exilé à deux reprises sous le Second Empire. Rentré à Bordeaux en en 1859, il collabore régulièrement à des journaux tels que L'Ami des champs, le Progrès et la Gironde. Nommé avocat général à Bordeaux en 1870, il est révoqué en 1871 à cause de ses opinions politiques, mais élu député de la Gironde en juillet de la même année. Il siège alors à la Chambre des députés où il est réélu en 1876.
Parallèlement à son activité politique, Sansas est un passionné d'histoire et d'archéologie. Il publie ainsi un article fondateur sur "Les origines municipales de Bordeaux". Dès 1840, il participe activement à la section archéologique de la Société philomatique et déploie, à partir des années 1860, une intense activité pour faire préserver les vestiges archéologiques retrouvés à Bordeaux, notamment grâce à plusieurs articles parus dans La Gironde puis dans Le Progrès.
Dès 1864, il tente en vain de faire créer une société archéologique à Bordeaux. Son statut de député, à partir de 1871, lui permet de bénéficier enfin des appuis nécessaires. Élu "par acclamation" président honoraire du 1er bureau de la Société Archéologique de Bordeaux en 1873, il soutient et encourage, depuis Versailles, les travaux de ses amis bordealais, jusqu'à sa mort en 1877.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience