• Fouilles
  • Palais Gallien Bordeaux
  • Port des Chartrons Bordeaux
  • L'Hermione dans le port de la Lune à Bordeaux
  • Chapiteau 2

Pacha-Miran François (Revue CVII 2016)

François MIRAN


Un nouvel élément du corpus des « Christ à la tunique » : le crucifix de la collection Jean Gazeau, précieux témoignage de l’œuvre de Limoges au début du XIIIe siècle.

Par son iconographie singulière et sa qualité technique, le crucifix de la collection J. Gazeau s’impose comme un témoin déterminant de l’Œuvre de Limoges dans les premières décennies du XIIIe siècle. Il relève pourtant d’un corpus relativement méconnu, celui des « Christ à la tunique ». Ce premier examen vise donc à souligner l’importance de cette œuvre et cherche à définir la place qu’elle occupait au sein d’une production demeurée restreinte. L’origine et la signification de cette rare formule iconographique seront étudiées de même que sa diffusion à travers l’Europe médiévale. Notre réflexion portera également sur la fonction d’origine d’un tel objet et les restaurations tardives qu’il a connues.
Deux inscriptions inattendues apportent enfin un précieux éclairage sur le parcours de ce crucifix, enrichissant notre connaissance de la circulation des émaux limousins via le marché de l’art au cours des XIXe et XXe siècles.


A New Element in the Works on “Christ à la Tunique” : the Crucifix from the Jean Gazeau Collection.

Through its unique iconography and the technical quality, the crucifix of the J. Gazeau collection imposes itself as a determining testimony of the Arts of Limoges during the first decade of the 13th century. It emerges never-the-less from a relatively unknown body of work; that of the “Christ a la Tunique”. These first phrases underline the importance of this work and try to define its place among limited others. The origins and significance of this rare iconographic formula will be studied, as well as its diffusion across medieval Europe. Our review will equally focus on the original function of this object and the delayed restorations that it has known.

Two unexpected inscriptions bring precious light to the journey of this crucifix, enriching our knowledge of the circulation of limousine enamels through the art markets during the 19th and 20th centuries.

 

Permanences et veille archéologique

Les permanences de la Société sont assurées le jeudi de 15 h à 18 h
Hôtel des Sociétés savantes, 1 place Bardineau, 3ème étage.

Téléphone : 07 86 40 43 26
Vous pouvez y laisser vos messages qui seront consultés le jeudi, ou nous joindre directement ce même jeudi aux heures de permanence.

Veille archéologique :

Téléphone : 06 63 77 03 28
On peut appeler ce numéro en cas d'alerte urgente à donner concernant un élément patrimonial menacé.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience